Yoga et végétarisme

Pour beaucoup de personnes qui s’intéressent au yoga, ou qui le pratiquent depuis des années, il y a une association naturelle entre le fait de faire du yoga et le végétarisme.

Faut-il être végétarien pour être « un yogi digne de ce nom » ?

Et bien longtemps cher lecteur j’ai cru que oui. Qu’il fallait arrêter de faire du mal aux animaux en les mangeant, et qu’être spirituel c’était forcément être végétarien. Et puis j’ai commencé le yoga : cela faisait un an que j’essayais d’arrêter la viande, et de me convertir aux graines/légumineuse/tofu… peine perdu. C’était trop dur. Oui j’essaie de pratiquer Ahimsa, le principe de non violence et donc le fait de tuer un animal est une question problématique pour moi. Surtout que lorsqu’on mange un élément c’est pour acquérir de l’énergie. Donc je suis un espèce de vampire en mangeant l’énergie d’un autre être vivant ? Mais le fait est que j’ai beaucoup de mal à adopter une alimentation 100% végétarienne. Et je n’aime pas ce côté « ayatollah du yoga » qu’ont certains. Si je mange de la viande je suis un odieux être vivant très méchant qui n’a aucune compassion ? 

Vive les légumes en végétarisme

Comment j’ai failli devenir végétarienne.

Le yoga a beaucoup aidé à diminuer la part de viande, je le constate. Une fois par semaine ça me suffit largement ! Davantage de plats aromatisés aux plantes, plus de légumes, de noix, de tisanes, de jeunes d’une journée, plus d’attention à la qualité de ce que je mangeais… mais je mangeais toujours de la viande. Bio, certes,  et j’ai appris à « envoyer de la lumière » sur mes aliments pour les remercier, mais je mangeais toujours de la viande. Et puis j’ai rencontré des maîtres de yoga qui m’ont beaucoup rassuré là dessus en me posant cette question : est ce que les légumes et les salades n’étaient pas aussi vivants que les animaux ? Evidemment oui ! Ce qui compte, c’est d’être attentif aux besoins de son corps, d’agir au mieux, et de remercier l’univers pour ce qui nous est donné. Et puis une médecin chinoise m’a confirmé qu’il était normal à mon âge d’avoir encore besoin de viande rouge…

Pourquoi je sais qu’un jour je deviendrai végétarienne.

Aujourd’hui, je ne culpabilise plus de savourer un steak de l’aubrac. Mais ce qui est fascinant c’est mon besoin de viande rouge, surtout après quelques heures de yoga ou de massage. Pourquoi de la viande rouge ? Ca pourrait être du poisson ou du poulet… Mais non.  Alors que quand j’étais enfant je détestais les steaks saignants, aujourd’hui ça me va bien. Alors c’est quoi le truc avec le sang ? En yoga on dit que c’est le sang qui porte l’énergie… serait-ce l’énergie vitale ? Donc en travaillant le pranayama (exercices de respiration pour contrôler l’énergie vitale), je pourrai peut être petit à petit, me défaire du besoin de viande… en tout cas je ne culpabilise plus, mais suis davantage à l’écoute de mon corps ! Et c’est bien ça le but du Yoga à mon sens ! C’est de suivre un chemin, une progression, et c’est cette progression et ces prises de conscience successives qui importent. Pas ce que les autres pensent de ma pratique.

Et vous ? Vous essayez de devenir végétarien ? Vous avez des recettes ?

 

Comments are closed.